Budget primitif 2017 : Intervention d’Honoré Puil au Conseil municipal de Rennes

BP

Madame la Maire,

Mes chers collègues,

Permettez-moi de saluer la qualité du travail technique réalisé par les services et la qualité du document qui nous est donné d’étudier, mais au-delà du bordereau strictement financier, il intègre une démonstration qu’il nous faut apprécier.

Le budget primitif présenté aujourd’hui, s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris en début de mandature par la ville de Rennes. Il est dans la continuité et en même temps il a cette exigence de soigner toujours davantage ce que nous donnons à nos concitoyens. Nous trouvons la marque de la volonté de notre majorité de préparer l’avenir par la conduite de politiques fortes.

Il est la traduction concrète des ambitions qui sont les nôtres pour notre territoire. Il est marqué par une double ambition :

D’une part, celle de la sobriété dans le fonctionnement de notre administration, tout en maintenant un service public de qualité et de proximité.

D’autre part, il poursuit une véritable ambition en matière d’investissement (soit 54 M € pour 2017 contre 50 M € en 2016), grande priorité de la ville de Rennes, pour maintenir le dynamisme de notre territoire.

Ainsi notre collectivité est aujourd’hui en mesure de continuer à progresser, à investir et à innover, nous le devons à sa gestion responsable et volontariste mais non moins ambitieuse, qui a prévalu ces derniers temps. Rappelons, qu’il s’inscrit dans un contexte de contraintes budgétaires liées notamment à la baisse des dotations de l’Etat.

Malgré un contexte exigeant et avec une approche rigoureuse et raisonnable, ce budget traduit la volonté, de maintenir comme je l’ai dit précédemment à un haut niveau d’investissements pour le développement durable de notre territoire, sans sollicitation supplémentaire du contribuable rennais. Effectivement, Les taux d’imposition sur la fiscalité locale vont rester stables. Il s’agit bien là d’un choix fort de notre majorité. Cette stabilité fiscale n’est pas qu’un argument politique, elle est un gage de compétitivité pour le tissu économique et bien sûr une source de sécurité financière pour les rennais.

Notre groupe trouve dans ce budget différents motifs de satisfaction :

D’abord, dans le renforcement du soutien aux actions de la petite enfance et à la politique éducative et à la jeunesse. Le financement des projets dédiés à ces trois domaines, restent une priorité de notre mandat. Ils représentent à eux trois, un peu plus de 14 millions d’euros.

Le soutien qui est accordé à l’éducation populaire est un autre signe fort, via par exemple une subvention de 119 020 € pour le fonctionnement de la Ligue de l’Enseignement 35. Le développement de la citoyenneté doit être une de nos préoccupations constantes.

Bien évidemment, nous pourrions encore faire davantage pour l’école publique si nous n’avions pas à supporter de par la loi mais aussi de fait de certains de nos choix le financement de diverses actions profitant à l’enseignement privé. Ce qui représente, il faut le rappeler, un peu plus de 3 481 000 euros soit une hausse de 142 000 euros par rapport au budget de 2016.

Ensuite, la prise en compte de la vie quotidienne des Rennais et des Rennaises. Comme la volonté de les associer à la préparation des décisions avec les actions engagées en matière de démocratie locale. Ce budget consacre également une part importante à la culture, Je pense à toutes les structures qui œuvrent à la démocratisation de la culture.

Je pense aussi à la pratique sportive qui est un des maillons essentiels pour la santé des Rennais et pour tisser du lien social. 
Plus largement, notre soutien envers le tissu associatif est clairement exprimé, en maintenant au même niveau les subventions à destination de ce secteur si central dans l’animation du vivre ensemble. La vie associative demeure un point d’ancrage fort et une réelle école de citoyenneté.

Il y a d’autres motifs de satisfaction. La Ville lutte contre le gaspillage et la maîtrise de la consommation énergétique. L’effort de la Ville pour la rénovation des bâtiments, mérite d’être souligné. Il s’agit d’un pragmatisme qui allie soutien à l’économie locale et préoccupation écologique.

Pour conclure, ce budget démontre l’attachement de ce Conseil pour une gestion progressive et responsable des finances publiques. Il allie également efficacité et proximité, solidarité et innovation, pour une ville qui bâtit l’avenir, tout en s’assurant que tous ses habitants puissent en bénéficier. C’est pourquoi nous voterons ce budget.

Commenter: sur "Budget primitif 2017 : Intervention d’Honoré Puil au Conseil municipal de Rennes"

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.


*