Conseil municipal du 22 mai 2017 – Intervention d’Honoré PUIL

1234

Le 25 mars dernier nous célébrions le 60ème anniversaire de la signature du traité de Rome. Grâce à l’inspiration de nos pères fondateurs, Robert Schumann, De Gasperi, Paul Henri Spaak, de Maurice Faure (signataire du traité) et bien d’autres, nous avons à six, à neuf, à dix, à douze à quinze, à vingt-cinq, vingt-huit et aujourd’hui à 27, nous avons construit un espace de démocratie et de respect des droits; nous avons aussi fait tomber les murs qui séparaient les peuples de l’Europe de l’est de l’Europe de l’Ouest, réconciliant ainsi l’histoire et la géographie de notre continent.

Des réalisations extraordinaires ont été accomplies, notamment le projet de paix : personne ne peut imaginer aujourd’hui une guerre entre les pays membres de l’Union européenne.

Nous avons géré avec succès des transitions démocratiques dans une partie des États au sein même de l’Union. Sans oublier les avancées économiques et environnementales dont l’Union européenne est particulièrement fière.

Même si les Européens ont su inventer un modèle unique au monde fondé sur la coopération plutôt que sur la confrontation.

N’oublions pas ce qui pourrait l’emporter : La crise de la zone euro, la crise des refugiés, le terrorisme, le Bréxit ou encore la montée des souverainismes

Autant dire que le projet européen fondé sur la paix, la tolérance, la liberté, l’Etat de droit et l’ouverture au monde n’avait pas -jusque il y a peu –  le vent en poupe :

L’élection d’Emmanuel Macron, élu avec le programme le plus fortement européen depuis longtemps, doit être l’occasion pour la France de retrouver toute sa place dans la construction européenne mais elle vient surtout interrompre cette vague de pessimisme qui menaçait de tout emporter sur son passage !

Il vient donner à l’Europe un nouveau souffle avec la ferme volonté de faire une Europe plus politique, plus démocratique, plus fédérale et humaniste.

Une volonté de « retisser le lien entre l’Europe et les peuples qui la forment, entre l’Europe et les citoyens ».

Ce soir, notre conseil aura à connaître et à approuver les termes d’une nouvelle convention avec la Maison de l’Europe présentée par Annabelle Marie.

A cet égard, notre Groupe souligne la volonté politique de notre collectivité de rendre à nos concitoyens le plaisir et le besoin d’Europe et de démontrer que l’Europe bénéficie concrètement aux rennaises et aux rennais.

A titre d’exemple le FSE (Fonds social européen), un fonds qui finance par exemple le PLIE, un plan qui a pour objectif d’assurer un accompagnement personnalisé de personnes éloignés de l’emploi vers l’insertion professionnelle. le FEDER (Fonds européen de développement régional) a pour objectif de favoriser le développement harmonieux, équilibré et durable de l’Union européenne en réduisant les écarts de développement entre les régions.

Ainsi, la ville de Rennes et Rennes Métropole s’inscrivent dans le projet européen d’une « union sans cesse plus étroite entre les peuples ».

Par exemple encore l’accompagnement des initiatives associatives et citoyennes destinées à la diffusion de la culture européenne auprès des habitants. C’est ainsi, que la Maison de l’Europe s’inscrit dans cette démarche de sensibilisation des rennais à l’intérêt de l’Europe et de la citoyenneté européenne.

Les élus radicaux de gauche ne peuvent que se féliciter de la mise en place de tels dispositifs, et invitent à renouveler sa confiance auprès de l’association précitée.

Honoré PUIL

Président du Groupe PRG

Commenter: sur "Conseil municipal du 22 mai 2017 – Intervention d’Honoré PUIL"

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.


*