Conseil municipal du 16 avril 2018 : Intervention de Maryline Daunis sur la question de l’éducation

Madame la Maire,

Mes chers collègues,

Depuis plusieurs années maintenant, nous avons placé la réussite éducative de tous les jeunes rennais au cœur de notre action municipale. Dans cette période de changements rapides, la coordination des regards, de la famille jusqu’à l’enseignant en passant par l’ensemble de la communauté éducative et par des structures comme celles des associations d’éducation populaire est essentielle. Faut-il rappeler que nous sommes une des premières ville en France, à se doter d’un projet éducatif local ?

Et ce rapport que vous nous avez présenté ce soir, Madame Briéro va dans ce sens :

  • Qu’il s’agisse du dédoublement des classes CP et CE1 en zones prioritaires en  Réseau d’Education Prioritaire et Réseau d’Education Prioritaire renforcé.(Réduire les effectifs là où les difficultés sont les plus fortes permettra de venir en aide aux plus fragiles.
  • Autre point qui nous tient à cœur, est celui de porter attention sur l’effort de scolarisation des enfants de deux à trois ans dans les écoles situées en (REP) (REP+).

En effet les écoles maternelles sont également des relais éducatifs essentiels ouverts à tous pour permettre à chaque enfant un développement global dans un cadre d’égalité des chances. Elles sont devenues les maillons de bases du système éducatif : le constat selon lequel « tout se joue avant 6 ans » en fait un moment et un lieu marqués d’enjeux importants.

L’école permet de favoriser le développement global et l’éveil des jeunes enfants en mêlant plusieurs activités : l’évaluation, l’apprentissage du langage et de la langue, la co-éducation en partenariat avec la famille, la réalisation de projets pédagogiques. Cette structure participe aussi au dépistage des difficultés sensorielles, motrices ou intellectuelles et favorise leur traitement précoce.

Elle offre ainsi aux petits rennais les meilleures chances de réussir leurs futur parcours scolaire en les préparant à l’apprentissage des savoirs fondamentaux. Nous le savons exemple que la fréquentation de l’école maternelle dès le plus jeune âge favorise statistiquement une plus grande réussite au CP.

C’est la raison pour laquelle nous saluons l’annonce du chef de l’Etat lors de l’ouverture des assises de la maternelle, qu’il veut rendre celle-ci obligatoire et abaisser de six à trois ans l’obligation d’instruction dès la rentrée 2019.

Rappelons aussi que l’école maternelle dès 2 ou 3 ans dans l’Europe d’aujourd’hui, est une spécificité française dont nous pouvons être fiers. Elle reste un modèle unique : de nombreux pays voisins cherchent actuellement à s’en inspirer.

Plus globalement, il faut se féliciter de constater que ce gouvernement place l’éducation au premier rang de ses préoccupations. Il y a eu les dédoublements en CP, il y a maintenant l’annonce d’une école maternelle obligatoire, une réforme en cours du Baccalauréat, de l’accès à l’université mais aussi de l’apprentissage. Tout cela va incontestablement dans la bonne direction.

Je vous remercie.

Maryline DAUNIS

Mouvement Radical – Social & Libéral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *