Logement : la politique de Rennes est citée et montrée en exemple à l’échelle nationale

Lors du Conseil municipal de Rennes du 9 mars, Honoré Puil est intervenu pour rappeler que l’exemple de Rennes, en matière de logement, en particulier de logement social, a inspiré le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté. Il a expliqué en quoi cette politique est mérité d’être dupliquée.

J’interviens dans ce temps d’expression pour vous faire part de ma satisfaction de voir la politique de Rennes en matière de logement et tout particulièrement de logement social, citée et montrée en exemple à l’échelle nationale.

Le gouvernement a présenté vendredi dernier un ensemble de mesures visant l’égalité et la citoyenneté. Plusieurs dispositions visent la politique de l’habitat et du logement.

Le 23 février dernier, nous avons eu l’occasion d‘accueillir à Rennes la ministre du logement Sylvia Pinel et de lui présenter notre système d’attribution des logements sociaux, de lui expliquer pourquoi nous n’avions pas ici à Rennes à traiter les dossiers de demandeurs au titre du droit au logement opposable.

Rappelons simplement que cette situation nous la devons à trois éléments : une politique du logement qui consiste à produire du logement à l’échelle de la ville et de la métropole ; un dispositif d’attribution « dit de droit commun » basé sur un fichier unique de la demande sociale classée par points de priorité tenant compte de l’ancienneté de l’inscription et de la situation socio-économique des ménages ; l’existence d’une filière de relogement social prioritaire pour les ménages en situation de mal logement qui ne peuvent attendre les délais d’accès au parc social.


Lorsque Manuel Valls, premier ministre, et Sylvia Pinel, ministre du logement retiennent qu’il faut réorganiser le pilotage des attributions des logements, en améliorer la transparence, cela fait écho ici à Rennes. Surtout quand nous sommes cités explicitement.

De même lorsque le gouvernement dit qu’il faut travailler à la politique des loyers dans le parc social ou mieux répartir le parc social sur l’ensemble du territoire. Sur ce dernier point nous avons pu présenter la politique de notre territoire en montant quelle a été la production de logements sociaux sur l’ensemble du territoire de Rennes Métropole ces dernières années.

Je crois qu’il y a tout lieu d’être fier de notre politique du logement surtout quand nous relevons l’absence de dossiers – encore en 2014 – au titre du droit au logement opposable.

Cette politique a bien entendu un coût, mais qui n’est rien à côté de celui constaté dans certains endroits du territoire quand la république y a tout simplement disparu.

Notre territoire a toujours su innover en matière de logement. Rappelons-nous des foyers de jeunes travailleurs, de l’enregistrement centralisé de la demande dès 1954, de la commission unique d’attribution des logements sociaux, d’Alfadi, de l’agence immobilière à vocation sociale, du Sociotel. Souvenons-nous aussi que l’un des premiers PLH intercommunaux a émergé à Rennes en 1983.

Nous aurons d’ici à la fin de l’année à évoquer notre futur Pprogramme Local de l’Habitat. Gageons que nous innoverons encore ici même si le logement est un défi sans cesse recommencé, mais exaltant car lorsque l’on évoque le logement on parle aussi et encore du pacte républicain.

Une pensée sur “Logement : la politique de Rennes est citée et montrée en exemple à l’échelle nationale”

  1. c’est vrai que Sylvia Pinel était plutôt connue pour son rôle en tant que ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme jusqu’à maintenant…cependant, elle commence à être également connu pour son rôle décisif dans la reprise du marché de la construction, notamment en votant plusieurs lois et dispositifs Au premier rang desquels le dispositif Pinel pour l’investissement dans l’immobilier locatif en remplacement du Duflot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *